Vigipirate: le niveau "sécurité renforcée-risque attentat" est maintenu

 
 
Vigipirate: le niveau "sécurité renforcée-risque attentat" est maintenu

L’ensemble du territoire national est maintenu au niveau «sécurité renforcée – risque attentat » jusqu'au 14 mai 2020, en l'absence d'évènement particulier.

Cette posture Vigipirate doit permettre d’adapter le dispositif de sécurité nationale pour les semaines à venir qui seront ponctuées de nombreux rendez-vous, dont les élections européennes, et d’anticiper la période de rentrée scolaire et universitaire.

Elle met l’accent, notamment, sur :

  • la sécurité des grands espaces de commerce, des lieux de rassemblement, tels que les marchés de Noël et les lieux de culte, marqués par une forte affluence lors de fêtes de fin d’année ;
  • la sécurité des sites touristiques et des transports publics de personnes, en particulier lors des vacances scolaires et universitaires au cours de la période considérée ;
  • la sécurité des grands événements qui se dérouleront sur le territoire national qu’ils soient sportifs, culturels, commémoratifs ou électoraux.

Comment réagir en cas d'attaque terroriste ?

S’échapper, se cacher, alerter : http://www.gouvernement.fr/reagir-attaque-terroriste

Le plan Vigipirate en action

Relevant du Premier ministre, le plan Vigipirate est un outil central du dispositif français de lutte contre le terrorisme. Il associe tous les acteurs nationaux – l’État, les collectivités territoriales, les entreprises et les citoyens – à une démarche de vigilance, de prévention et de protection.

A cet effet, le Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN) met à la disposition des professionnels et/ou du grand public un grand nombre d'informations pour se préparer au risque attentat et agir le plus en amont possible.

Affiches, guides, fiches de recommandations et de bonnes pratiques sont consultables et téléchargeables en cliquant ici .

Les dernières fiches actualisées par le SGDSN concernent :

  • les déplacements à l’étranger ;
  • la sécurisation des établissements participants aux Journées européennes du patrimoine (JEP);
  • les risques associés aux rançongiciels.

Le nouveau plan Vigipirate

Les attaques terroristes de 2015 et 2016 et les dispositions législatives adoptées en 2016 ont conduit à une révision du plan Vigipirate pour l’adapter à une menace particulièrement élevée. Il repose désormais sur trois piliers :

  • le développement d’une culture de la sécurité individuelle et collective élargie à l’ensemble de la société civile.
  • la création de 3 niveaux adaptés à la menace et matérialisés par des logos visibles dans l’espace public :
    •  Vigilance
    •  Sécurité renforcée –risque attentat
    •  Urgence attentat
  • la mise en œuvre de nouvelles mesures renforçant l’action gouvernementale dans la lutte contre le terrorisme.

Pour en savoir plus et comprendre le plan Vigipirate