Retombée des cendres volcaniques de la Soufrière à Saint-Vincent, recommandations et suivi sanitaire

 
 
Retombée des cendres volcaniques de la Soufrière à Saint-Vincent, recommandations et suivi sanitaire

Le phénomène des poussières et des gaz associés à l’éruption de la Soufrière de Saint Vincent fait l’objet d’un suivi par Gwad’Air, l’association agréée pour la surveillance de la qualité de l’air.

Les particules fines et le dioxyde de soufre qui ont pu être émis par ce volcan sont des éléments pour lesquels ce réseau de surveillance est très bien adapté. Toute évolution à la hausse de ces éléments sera donc détectée en temps réel, pour adapter les recommandations sanitaires.

En cas de dépassement des seuils en vigueur, une surveillance sanitaire renforcée sera mise en place par Santé publique France afin d’évaluer le potentiel impact sur la santé de la population guadeloupéenne.

Les services de Météo France prévoient pour ce jour, une arrivée de brume de sable et de nuages denses accompagnés de pluies qui contribueront à créer un ciel particulièrement lourd mais sans rapport direct avec les poussières volcaniques. De ce fait, l’indice de la qualité de l’air déterminé par Gwad’Air pour ce jeudi 15 avril est « dégradé ». Il est annoncé pour la journée de vendredi 16 avril comme étant « mauvais ».

 Quelle qu’en soit la cause (brumes de sables ou retombées de cendres volcaniques), les recommandations sanitaires suivantes devront être observées :

 > Pour les populations vulnérables : Femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques ;

> Pour les populations sensibles : Personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics (par exemple : personnes diabétiques, personnes immunodéprimées, personnes souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux).

• En cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prenez conseil auprès d’un professionnel de santé,

• Privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort,

• Prenez conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement médical doit être adapté le cas échéant.

• Limitez les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux périodes de pointe,

• Limitez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions), autant en plein air qu’à l’intérieur.

 Pour la population générale :

• Il est préférable de ne pas faire de sport si l’indice de qualité de l’air est médiocre voire mauvais.

• En cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prenez conseil auprès d’un professionnel de santé.

• Le port du masque pour se protéger du COVID limite aussi l’inspiration de particules, mais en cas de présence importante de particules de cendres présentes dans l’air, il faut changer le masque plus fréquemment (toutes les deux heures).

 De manière générale :

• Se renseigner sur la qualité de l’air sur le site de Gwad’Air : www.gwadair.fr ,

• Des recommandations sanitaires complémentaires sont rendues disponibles sur le site de l’agence régionale de santé de Guadeloupe : www.guadeloupe.ars.sante.fr

174399473_1541944306000253_7158479460050721232_n

> Guide pour le public de The International Volcanic Health Hazard Network - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 4,25 Mb