Un nouvel investissement de 2,3M€ pour les écosystèmes tech sur l’ensemble du territoire national

 
 
Un nouvel investissement de 2,3M€ pour les écosystèmes tech sur l’ensemble du territoire national

La stratégie French Tech portée par le Gouvernement a pour objectif de développer un écosystème de start-ups sur l’ensemble du territoire. Ces jeunes entreprises stimulent l’innovation, créent de l’emploi un peu partout sur le territoire national, et contribuent à renforcer la souveraineté technologique française et européenne.

Les cinq communautés French Tech d’Outre-mer incarnent les valeurs de la French Tech dans les départements ultra-marins (La Réunion ; Polynésie ; Guadeloupe ; Guyane ; Nouvelle-Calédonie). Elles participent également à la stratégie French Tech, avec des actions du développement des territoires insulaires vers un développement durable et résilient (Tech4Islands Awards de FT Polynésie), le soutien à l’émergence de startups à fort potentiel en Guadeloupe ou la mobilisation des startups pour des challenges numériques et responsables (« Mo Pitch » de FT Guyane). Leurs actions, ancrées dans les enjeux de leurs territoires, s’appuient fortement sur les défis liés au développement durable et à l’économie bleue.

Ce nouvel AAP dédié aux Capitales French Tech et Communautés d’Outre-mer témoigne du soutien inédit du Gouvernement envers les écosystèmes tech territoriaux, qui sont des moteurs essentiels dans le contexte économique actuel. Retrouvez l'ensemble des aides aux Startups ici : https://lafrenchtech.com/fr/la-france-aide-les-startups/

En 2021, les 120 startups les plus performantes, celles qui composent les programmes Next40 et French Tech 120 prévoient de créer 10 000 emplois à elles-seules partout en France. La French Tech s’appuie sur un réseau de 13 Capitales French Tech dans les grandes régions françaises et d’une centaine de Communautés en France et à l’étranger.

 A l’occasion d’une réunion avec les représentants des Capitales et Communautés French Tech, Cédric O a annoncé le lancement d’un nouvel appel à projets destiné aux 13 Capitales French Tech et aux Communautés d’Outre-mer pour les aider à financer le déploiement local des programmes nationaux de la French Tech. Doté d’une enveloppe de 2,3 millions d’euros, cet appel à projets constitue un doublement du soutien financier de la Mission French Tech aux écosystèmes French Tech territoriaux en France par rapport à 2020. Ce nouvel investissement est issu du Programme d’investissements d’avenir (PIAProgramme d’Investissement d’Avenir), dirigé par le Secrétariat général pour l’investissement (SGPI) et opéré par Bpifrance.

Les Capitales French Tech pourront solliciter une aide allant jusqu’à 150.000€ et les Communautés d’Outre-mer jusqu’à 50.000€ pour :

  •  Renforcer la diversité de l’écosystème tech en déployant le programme French Tech Tremplin ;
  • Proposer un accès unifié aux services de l’État et des collectivités territoriales à l’ensemble des startups en déployant le programme French Tech Central ;
  • Mettre en place des actions en faveur de la création d’emplois dans les startups ;
  • Mettre en place des actions destinées à soutenir le développement durable ou de soutien à l’économie bleue (pour les communautés French Tech d’outre-mer) ;

Ce nouvel AAP dédié aux Capitales French Tech et Communautés d’Outre-mer témoigne du soutien inédit du Gouvernement envers les écosystèmes tech territoriaux, qui sont des moteurs essentiels dans le contexte économique actuel.

 « Avec cet appel à projets, le Gouvernement mobilise de nouveaux moyens financiers pour soutenir les écosystèmes French Tech territoriaux, à la fois pour les accompagner dans le contexte économique actuel, mais également pour accélérer l’émergence de startups partout en France, afin qu’elles bénéficient à tous les territoires et à tous les talents. Les Capitales et les Communautés French Tech d’Outre-mer incarnent les valeurs de la French Tech sur tous les territoires, elles portent des projets innovants qui valorisent les startups qui recrutent, soutiennent la diversité et la mixité dans la tech, ou encore développent l’économie bleue.» déclare Cédric O.