Point sur la situation sanitaire au 23 juillet 2021

 
 
Point sur la situation sanitaire au 23 juillet 2021

Forte augmentation du nombre de nouveaux cas : Taux de positivité supérieur au seuil de vigilance et taux d'incidence supérieur au seuil d'alerte.
L’accélération de la circulation et de la transmission pèse sur notre système de santé.

Les chiffres épidémiques en cours de la semaine 29 font état d’une très forte accélération des contaminations depuis lundi 19 juillet avec près de 597 cas positifs dénombrés entre lundi et jeudi 22 juillet, contre 281 cas pour la totalité de la semaine précédente (et 144 cas confirmés sur une base comparable de 4 jours la semaine précédente). Le taux de positivité est de 9,8% (contre 4,5 % la semaine précédente), avec 2 413 tests supplémentaires réalisés par rapport à la semaine 28, et le taux d’incidence a largement dépassé le taux d’alerte, puisque se situant à 158,4/100 000 habitants. Le R effectif est de 2,17 ce qui veut dire qu’1 personne contaminée transmet le virus à 2 autres personnes.

2 nouveaux clusters ont été déclarés depuis le début de la semaine portant ainsi à 14 le nombre de clusters en cours de suivi. On en retrouve en particulier en milieux festifs, en plus des établissements hospitaliers et professionnels.

Il faut freiner la progression du virus et casser les chaînes de contamination, en renforçant notre vigilance collective, en observant les gestes barrière et en se vaccinant. Notre taux de couverture vaccinale par les 1ères injections chez les plus de 18 ans est à ce jour de 26,32 % et de 5,02 % chez les adolescents, il est donc trop limité.

La situation épidémique régionale se confirme également comme étant très tendue, avec une situation très préoccupante en Martinique et préoccupante en Guyane, et une augmentation des contaminations dans les îles du Nord. Les capacités hospitalières de la Guadeloupe sont dans ce contexte très limitées et déjà de plus en plus sollicitées.

Les appels au SAMU relatifs à la covid-19 ont augmenté de presque 600 % en une semaine, à 107 dossiers à cette date en début de semaine contre 18 dossiers la semaine dernière. Les transports de malades du covid par le SDIS 971 (pompiers) ont également augmenté de 75 % en une semaine.

Les nombreux accidents de la route ces derniers jours, ayant causé le décès de 3 personnes en une semaine, font en outre peser une tension supplémentaire sur les services hospitaliers de médecine et de réanimation.

Cette accélération forte de la circulation épidémique est particulièrement inquiétante relativement à la forte fragilité sanitaire de sa population. Si l’accélération de la vaccination sur le territoire reste l’enjeu majeur de la lutte contre la covid-19 à moyen et long terme sur le territoire, le retour au respect des gestes barrières et distanciations sociales au cours de cette période estivale est un impératif qui s’impose à tous pour lutter contre cette nouvelle vague épidémique.

La multiplication des fêtes et soirées de masse, en particulier parmi les jeunes, est le vecteur majeur de la circulation épidémique actuelle sur le territoire. Les services de l’État et les forces de l’ordre sont particulièrement mobilisés pour prévenir les organisations illégales de soirées. Alors que les activités dansantes restent interdites, hors pratique sportive, dans l’espace public et les établissements recevant du public sur le territoire, le préfet de la région Guadeloupe appelle chacun à éviter de participer à des rassemblements festifs dans ce contexte et à limiter ses interactions sociales sans port du masque ou respect des gestes barrières, y compris dans le cadre privé.

Obligation élargie du port du masque en extérieur et interdiction des rassemblements de navires à couple

Depuis le mercredi 21 juillet 2021, en considération de l’augmentation de la circulation virale en Guadeloupe, est réinstaurée une obligation du port du masque en extérieur sur tout le territoire de la Guadeloupe, entre 8 heures du matin et 23 heures le soir. Les espaces naturels tels que les plages, rivières, plans d’eau demeurent exemptés de cette obligation. De même, l’application du pass sanitaire a été élargie à cette date aux activités de loisirs, culturelles et sportives.

Face au constat de la recrudescence de fêtes nautiques organisées sans respect des consignes sanitaires et gestes barrières sur les îlets et zones côtières, rentre en vigueur à compter du samedi 24 juillet l’interdiction de regroupement de navires à couple. Des contrôles mobilisant des moyens nautiques et aériens seront mis en place par les forces de police et de gendarmerie.

Ces mesures administratives seront probablement complétées dans les prochains jours, après consultation des élus et des acteurs économiques et sociaux du territoire, au gré du constat du rythme d’augmentation de la circulation épidémique. Ces décisions pourront potentiellement concerner les horaires d’ouverture d’établissements recevant du public, des horaires restrictifs aux déplacements à l’intérieur du territoire de la Guadeloupe et les flux aériens et maritimes de déplacements avec le reste du territoire national.

Pendant ces vacances, les centres de vaccination et les centres de dépistage restent ouverts et vous accueillent avec ou sans rendez-vous. Les listes des centres et des dispositifs de dépistage sont disponibles sur les sites de l’ARSAgence Régionale de Santé et de la Préfecture ainsi que dans les cabinets de vos professionnels de santé. Pendant ces vacances, vos professionnels de santé, médecins, pharmaciens continuent également à vacciner. Le virus ne prend pas de vacances !

Nous devons accélérer la vaccination afin de protéger les plus fragiles mais aussi créer une immunité collective dans notre archipel !