Covid-19 : Le périmètre des zones où le port du masque est obligatoire.

 
 
Covid-19 :  Le périmètre des zones où le port  du masque est obligatoire.

Le masque est obligatoire à partir de l'âge de 11 ans dans les lieux publics clos et les espaces professionnels communs depuis le 1er septembre 2020 ainsi qu'en extérieur dans les zones où le virus circule activement : rues, marchés, parcs...

La vigilance doit rester de mise, car la situation du territoire reste très fragile. En effet, il existe localement un important réservoir de virus. À l’approche des fêtes de fin d’année, les situations propices à la transmission virale vont se multiplier, et risquent de s’accompagner d’un nouveau rebond de l’épidémie si le port du masque n'est pas respecté

Le port du masque

Tout groupe de plus de trois personnes âgées de onze ans et plus doit porter un masque de protection en extérieur dans l’espace public sur l’ensemble du territoire de la Guadeloupe.

Les personne âgées de onze ans et plus doivent porter un masque de protection lorsqu’elles se trouvent dans l’une des situations suivantes :

– dans toutes les rues où se trouve une école élémentaire, un collège, un lycée, un établissement d’enseignement supérieur ou un établissement de formation professionnelle ;

– dans toutes les rues où se trouvent les établissements suivants :

  • tout type de commerces de vente et de réparation, y compris les marchés couverts et ouverts ;
  • les lieux de vente à emporter ;
  • les établissements à vocation commerciale destinés à des expositions ou à des salons ;
  • les administrations et les banques ;
  • les restaurants et les débits de boissons ;
  • les établissements sportifs couverts et de plein air, les stades et les hippodromes ;
  • les pharmacies, les cabinets médicaux et les établissements de santé ;
  • les établissements de culte ;
  • les gares routières et maritimes ainsi que les aéroports ;
  • les salles d’auditions, de conférences, de spectacles et de cinémas, les musées et les établissements d’enseignement artistique ;
  • les salles de jeux ;
  • les bibliothèques, centres de documentation ;
  • les hôtels et pensions de famille, les établissements d’éveil, d’enseignement, centres de vacances, centres de loisirs sans hébergement.

Les exceptions

> L’obligation de port du masque ne s’applique pas sur les plages, les bassins, les plans d’eau, les chemins et sentiers de randonnées et pour la pratique des activités sportives excepté lorsque les protocoles sanitaires fixées par l’autorité administrative (direction de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale) ou les fédérations sportives délégataires le prévoient .

> L’obligation ne s’applique pas aux personnes en situation de handicap munies d’un certificat médical justifiant de cette dérogation.

La fin d'année

Notre archipel a subi une deuxième vague très importante avec environ 8 000 cas, 700 personnes hospitalisées, et plus d’une centaine de personnes décédées. La mobilisation de chacun a permis d'inverser la courbe de l'épidémie et de passer sous les seuils d'alerte.

En outre, il est important de souligner que les contaminations enregistrées ces dernières semaines surviennent toujours en majorité dans la sphère familiale et amicale. Une simple fête entre amis ou en famille, peut générer l'apparition de nouveaux clusters et par conséquent relancer l'épidémie comme cela s'est déroulée en juillet dernier. Le préfet recommande à la population d'éviter les fêtes privées qui renforcent la viralité du virus, dangereux pour les personnes les plus fragiles et ont un fort impact également sur la chaîne sanitaire, déjà fortement sollicitée.

 Les festivités de cette fin d'année ne peuvent ressembler à celles des années précédentes. Pour ces fêtes de Noël et les repas, la population peut également privilégier un repas au restaurant, dans la limite de 6 personnes maximum par table. Les établissements de restauration réduisent en effet les risques de contamination par l'application du protocole sanitaire renforcé (tables de 6 max, 1 mètre entre les convives et les tables, port du masque pour les personnels ainsi que pour les clients lors de leurs déplacements, carnet de rappel, affichage visible à l'extérieur de la capacité maximale d'accueil, ...).

Les nombreux contrôles opérés jusqu'à ce jour, essentiellement dans les lieux à forte concentration de population, ont montré que la population respectait en grande majorité ce principe, certes contraignant mais essentiel pour la survie de nos concitoyens les plus fragiles, notamment les personnes âgées qui peuvent aisément, malheureusement, être contaminées par les plus jeunes, a fortiori lorsqu'ils sont COVID+ mais asymptomatiques.

 Dans l’intérêt de tous et pour préserver la santé de nos concitoyens, le préfet de la région Guadeloupe appelle la population à respecter ces mesures pour lutter contre la propagation du virus. Ce combat contre la maladie est l’affaire de tous.

> Arrêté masque et diverses mesures 371 du 9 décembre - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,22 Mb

Cliquer ici pour revenir au dossier spécial coronavirus