Le risque volcanique

Le risque volcanique

 
 

Le volcanisme est une manifestation de la tectonique des plaques. Il résulte de la remontée en surface du magma profond.

La Soufrière fait partie des volcans de l’arc des Antilles encore en activité. Comme tous les volcans actifs de l’arc des Antilles, la Soufrière peut présenter 3 types d’activités éruptives : éruption phréatique, éruption magmatique ou écroulement sectoriel.

La dernière éruption magmatique est évaluée à 1530 par les scientifiques (DDRMDossier Départemental des Risques Majeurs, 2014). Depuis, les éruptions qui se sont produites ont été uniquement phréatiques, celle de 1976-1977 ayant été particulièrement violente avec 26 explosions majeures. Elle a conduit à l’évacuation officielle de 75 000 habitants du sud de la Basse-Terre.

L’Observatoire Volcanologique et Sismologique de Guadeloupe (OVSG), a la mission opérationnelle de détecter le moindre changement de comportement et d’évaluer en permanence le potentiel éruptif.

Retour au dossier Risques telluriques

2021-06-22 10_48_45-Poster_OVSG_Soufriere
7 idees reçues
Brochurebd

> Poster_OVSG_Soufriere - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 4,60 Mb

> 7 idees reçues - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 22,77 Mb

> Brochurebd - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 3,13 Mb

     
rn_volcan-2.
   

> rn_volcan-2 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,38 Mb

   
     

Exercice volcanique le mardi 29 juin 2021

 

Cet exercice s’inscrit dans le cycle des exercices que conduit la préfecture tout au long de l’année : exercice cyclonique, tsunami, pollution marine, plan particulier d’intervention…

Le scénario repose cette fois-ci sur la survenue d’une éruption phréatique de la Soufrière.

L’objectif est de faire travailler ensemble tous les acteurs compétents afin de fournir au préfet les éléments scientifiques et techniques pour décider des actions à mettre en œuvre et comment les mener.

À cette occasion, le centre opérationnel départemental (la cellule de crise de la préfecture) sera activé et armé des acteurs habituels.

 Il n’est pas prévu d’évacuation sur le terrain.

Retrouvez le déroulement de l'exercice en cliquant ici