Les prix des produits pétroliers et du gaz

La Guadeloupe en alerte rouge qualité de l'air

Le passage de masses d'air chargées en particules fines est à l'origine d'une augmentation des niveaux en particules fines PM10 dans l'atmosphère.

Gwad'Air prévoit pour ces vendredi 20 et samedi 21 mai 2022, le dépassement du seuil d'information et de recommandation fixé à 50 microgrammes par mètre cube sur 24 heures relatif aux particules fines PM10. 

 

Face à cette prévision et à la persistance de l'épisode, la procédure d’alerte sur persistance est recommandée conformément à l'arrêté préfectoral du 03/02/2020 relatif aux procédures d'information-recommandation et d'alerte du public en cas d'épisode de pollution de l'ambiant en Guadeloupe. 

 

Le niveau ROUGE est déclenché pour l'ensemble du territoire pour aujourd'hui et prévu pour demain.

 

gwadair

> Communiqué Dépassement SAP_SAP_PM10_20220520 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,27 Mb

> Voir l'article

Révision des prix des produits pétroliers en Guadeloupe au 1er mai 2022

 
 
Révision des prix des produits pétroliers en Guadeloupe au 1er mai 2022

Au 1er mai 2022, le litre de super sans-plomb est fixé à 1,82 €, celui du gazole route à 1,82 € et la bouteille de gaz à 26,51€ .

Avec l’application de la réduction des 15 cts/l

1°/ Pour les carburants routiers, les prix des produits pétroliers sont fixés comme suit :

Super sans plomb : 1,82 €/l soit identique à avril 2022 (1,82 €/l)

Gazole route : 1,82 €/l soit identique à avril 2022 (1,82 €/l)

A titre comparatif, sans application de la réduction des 15 cts/l

Super sans plomb : 1,97 €/l soit identique à avril 2022 (1,97 €/l)

Gazole route : 1,97 €/l soit identique à avril 2022 (1,97 €/l)

2°/ Prix maximum de la bouteille de gaz de pétrole liquéfié de 12,5 kg : 26,51 € au lieu de 27,65 € en avril 2022, soit une baisse de 1,14 €.

A titre de comparaison, en France métropolitaine, les prix moyens constatés en avril 2022 sont de 1,80 €/l pour le super sans plomb et de 1,85 €/l pour le gazole.

Ces prix maxima résultent de la prise en compte du plan de résilience économique et social mis en place par l’Etat à la suite des augmentations de prix des produits pétroliers résultant du contexte international. Ce plan prévoit une aide exceptionnelle du gouvernement de 15 cts €/l pour le super sans plomb, les gazoles route et non routier en application du décret 2022-423 du 25 mars 2022. Ces prix résultent également de l’évolution des cours qui, sur les quinze premières cotations du mois d’avril 2022, enregistrent de légères baisses après les fortes hausses du mois de mars :

  • Le cours moyen du Brut baisse de 12,2 % en raison de perspectives d’une baisse de la demande mondiale liée à un retour de la Covid en Chine et à l’inflation aux Etats-Unis ;
  • Les cours de l’essence et du gazole baissent tous deux de 1,9 %, les fortes augmentations du mois de mars ayant eu un effet négatif sur la demande.
  • Le cours du butane baisse de 10,02 % en raison de la baisse du risque d’un embargo sur le gaz russe.
  • La parité euro/dollar est défavorable (-1,15%).

Il est rappelé que le gouvernement a confié à l’inspection générale des finances une mission sur la régulation du prix des carburants et du gaz dans les départements d’outre-mer.

Cette mission s’inscrit dans un contexte marqué par :

- La forte croissance du cours mondial des hydrocarbures depuis 2021, qui résulte de la sortie de crise mais aussi des choix opérés par certains pays producteurs et des tensions géopolitiques ;

- La forte baisse de la consommation en 2020-2021 (y compris celle du carburant dédié à l’aviation) qui a fortement perturbé les équilibres de fixation des prix ;

- Les enjeux de la transition énergétique, qui doivent être anticipés pour que le modèle de fixation des prix ne constitue pas un frein à cette transition.

Cette mission ainsi que le plan de résilience économique et social mis en œuvre dès le mois d’avril 2022 complètent ainsi les mesures fortes déjà prises par le Gouvernement pour limiter l’impact du prix de l’énergie sur le pouvoir d’achat des consommateurs métropolitains et ultramarins :

- Pour les particuliers : indemnité « inflation » de 100 € pour tous les Français dont les revenus sont inférieurs à 2000 € nets mensuels; chèque énergie exceptionnel de 100 € fin 2021 pour les 287 000 ménages bénéficiaires en outre-mer, avec possibilité d’utilisation pour le paiement des bouteilles de gaz ; augmentation de l’indemnité kilométrique ;

- Pour les particuliers et les entreprises en outre-mer : bouclier tarifaire plafonnant la hausse de l’électricité à +4 % au 1er février 2022, notamment au moyen d’une baisse massive de la fiscalité appliquée sur l’électricité (TICFE).

> Arrêté préfectoral relatif aux prix des produits pétroliers et du gaz domestiques en mai 2022 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,43 Mb