#FranceRelance en Guadeloupe

Programme national pour l'alimentation : plus de 170 projets financés sur tout le territoire

 
 
Programme national pour l'alimentation : plus de 170 projets financés sur tout le territoire

Une année inédite grâce au soutien du plan France Relance : le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation déploie une nouvelle vague de financement pour 107 projets collectifs œuvrant pour l’accès du plus grand nombre à une alimentation locale et durable.

Initié dans le cadre du Programme national pour l’alimentation (PNAPlans nationaux d’actions) et accéléré par le plan France Relance, ce soutien permet de relocaliser l'agriculture et l'alimentation au plus près de chacun et de faire émerger de des initiatives locales et fédératrices.

À l’heure où la reconquête de notre souveraineté alimentaire est une nécessité et l’appel à davantage de produits frais et locaux grandissant, le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation annonce le déploiement de 8,4 millions d’euros en faveur de projets collectifs agissant pour l’alimentation locale, durable et de qualité.
Cette dynamique, engagée dès 2014 avec le Programme national pour l’alimentation (PNA), a été largement décuplée par le plan France Relance avec deux objectifs principaux : soutenir l’émergence de nouveaux projets alimentaires dans les territoires et encourager le développement de projets existants ou de projets pilotes innovants.
L’appel à projets annuel du PNA pour l’émergence de ces initiatives a pu être doté au total de 14 millions d’euros grâce au soutien du plan France Relance, soit une multiplication par 7 de son budget initial. Il est cofinancé par le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, le Ministère de Solidarité et de la Santé et l’ADEME.

86 nouveaux projets alimentaires territoriaux (PAT) sélectionnés

Ce soutien inédit du plan de relance a permis de financer la création et la consolidation de 151 PAT sur l’ensemble du territoire. L’objectif fixé d’au moins un projet alimentaire territorial par département d’ici 2023 est aujourd’hui quasiment atteint avec près 300 PAT labellisés au total sur 98 des 101 départements français.

A ce jour, le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation présente 86 nouveaux lauréats de cet appel à projets qui viennent s’ajouter aux 65 déjà présentés en mars dernier. Parmi eux :

 La ville de Morne-à-l’Eau (Guadeloupe), qui souhaite étendre les dynamiques de consommation et de production responsables déjà développées dans sa restauration scolaire au reste de la population grâce au soutien de nombreux partenaires (élus, techniciens, associations…) dont plus de 425 exploitations agricoles locales ;

 La Communauté de communes Plaines et Monts de France (Seine-et-Marne) qui lance des ateliers participatifs avec 25 000 habitants-consommateurs de son  intercommunalité pour répondre aux besoins d’amélioration des pratiques agricoles et d’accès à une alimentation locale pour tous ;

 La Communauté de Communes Pévèle-Carembault (Nord) et son projet de soutien aux initiatives sur l’éducation à l’alimentation, de lutte contre le gaspillage alimentaire et de recherche appliquée sur les pratiques innovantes en agroécologie ;

 Le PAT Val de Garonne « Ensemble cultivons demain » (Garonne) qui fédère l’ensemble des acteurs locaux autour des questions de l’installation de nouveaux agriculteurs, la conversion à l’agriculture biologique et les circuits courts.

21 projets innovants accompagnés dans leur déploiement

En complément, le second volet de l’appel à projet du Programme National pour l’Alimentation s’adressant aux projets innovants ou exemplaires, vient de désigner 21 lauréats pour l’édition 2020-2021. Avec des portées nationale ou régionale, ces derniers se distinguent par la qualité de leur démarche dont le PNA subventionne l’essaimage.

Parmi les lauréats :

 L’initiative « Du 47 dans nos assiettes » du département du Lot et Garonne, qui, après le succès de sa démarche de circuits courts dans les cantines de 24 collèges publics, ambitionne d’élargir ce programme aux résidents des vingt EHPAD (Établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) publics du département ;

 Le projet de FEDELIS qui, par la création d’outils d’information et de formation, permet de favoriser la promotion et  l’approvisionnement des produits Label Rouge et IGP dans les circuits de la restauration collective publique ;

 La démarche de valorisation des surplus alimentaires portée par la Banque alimentation de Guadeloupe, permettant de limiter le gaspillage alimentaire, d’offrir des repas et de former aux métiers culinaires ;

 L’atelier Bombylius pour l’éduction à l’alimentation de l’Association du Champ à l’Assiette, qui s’implante dans le Val de Marne en lien avec le collège Pierre Brossolette de Villeneuve-Saint-Georges et développera, avec les élèves de classes de SEGPA, un projet transversal et éducatif entre les champs, la cuisine et la classe.

Pour en savoir plus sur le site du Ministère.