Révision des prix des produits pétroliers en Guadeloupe au 1er avril 2021

 
 
Révision des prix des produits pétroliers en Guadeloupe au 1er avril 2021

Au 1er avril 2021, le litre de super sans-plomb est fixé à 1,62 €, celui du gazole route à 1,37 € et la bouteille de gaz à 23,52 €.

1°/ Pour les carburants routiers, les prix maxima sont fixés comme suit :

Super sans plomb : 1,62 €/l, soit +13 cts/l par rapport à mars 2021 (1,49 €/l)

Gazole route : 1,37 €/l, soit + 8 cts/l par rapport à mars 2021 (1,29 €/l)

À titre de comparaison, en France métropolitaine, les prix moyens constatés en mars 2021 sont de 1,51 €/l pour le super sans plomb et de 1,38 €/l pour le gazole.

2°/ Prix maximum de la bouteille de gaz de pétrole liquéfié de 12,5 kg : 23,52 € au lieu de 22,24 €  en mars  2021, soit une hausse de 1,28 €.

Ces prix maxima résultent notamment de la prise en compte des évolutions des cours qui, sur les quinze premières cotations du mois de mars, enregistrent les variations suivantes :

- Les cotations du Brut progressent pour la quatrième fois consécutive avec une forte hausse de près de 10% en 1 mois et de + de 62% en 4 mois : 66.97 $/bbl contre 41.17 $/bbl en décembre 2020. Cette augmentation en mars 2021, s’explique par les troubles survenus en Arabie saoudite mais également par les bons chiffres de l'économie chinoise, les perspectives prometteuses de la demande d'or noir et l'augmentation moins importante que prévu de l'offre des principaux pays exportateurs.

- Les cotations de vente des carburants routiers poursuivent leur remontée, avec une hausse 8,88% pour le gasoil et de 17,34% pour l’essence, soit 2 fois plus importante que celle du gasoil. Le cours moyen de l’essence dépasse ainsi son niveau d’avant la pandémie.

- Le prix du butane, toujours stimulé par la demande hivernale, enregistre une nouvelle hausse de 9,25%.

- La parité moyenne euro/dollar baisse légèrement (-1,09%) : 1 euro vaut en moyenne 1,1947 dollar en mars contre 1,2079 dollar en moyenne en févier.

Cette conjoncture haussière des cours de l’ensemble des produits pétroliers n’explique pas à elle seule les fortes augmentations des prix à la pompe. En effet, les calculs tiennent compte des données comptables de la Sara qui accusent les effets de la crise sanitaire de 2020, dont le confinement et ses effets sur les volumes vendus.

L’Observatoire des prix, des marges et des revenus de la Guadeloupe a été préalablement informé de ces évolutions.

> Arrêté préfectoral relatif aux prix des produits pétroliers et du gaz domestiques en Avril 2021 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,40 Mb