#FranceRelance en Guadeloupe

Territoires d'industrie Outre-mer

 
 
Territoires d'industrie Outre-mer

Près de 300 millions d’euros supplémentaires pour le Fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires financés par le Gouvernement et les Régions

France relance : 25 projets lauréats de Territoires d’industries dans les Outre-mer

Doté dès juillet dernier par l’État de 400 millions d’euros dans le cadre de France Relance, et complétés par des financements de certaines régions, ce fonds finance des projets de développement ou de relocalisation industrielle (créations et extensions de sites, modernisation, nouveaux équipements, centres de formation etc.) les plus structurants pour les territoires.
Les projets sont retenus en fonction de leurs impacts économiques, sociaux et écologiques pour les territoires. Chaque décision est prise au plus près du terrain, par le préfet de région et le président du conseil régional.

Prévu initialement pour courir jusque fin 2022, le dispositif a connu un vif succès et un déploiement rapide de ses crédits. En effet, depuis son lancement en septembre 2020 dans le cadre de France Relance, ce fonds a déjà accompagné 531 projets industriels (dont 90% des projets sont portés par des PMEPetites et moyennes entreprises et des ETI) avec 270 millions d’euros de subventions mobilisées.
Ce sont ainsi 2,5 milliards d’euros d’investissements industriels qui sont accélérés dans les territoires, avec à la clé près de 14 000 emplois industriels directs à créer et 50 000 emplois industriels directs confortés.

70% des projets soutenus sont situés dans des territoires fragiles ou prioritaires (territoires ruraux, villes moyennes ou quartiers prioritaires de la politique de la ville).
Afin de poursuivre et d’amplifier la dynamique, le Gouvernement et les régions annoncent ce jour que le Fonds d’accélération des investissements industriels dans les territoires bénéficiera de près de 300 millions d’euros supplémentaires, cofinancés par l’État et les Régions.
L’État mobilisera 157 millions d’euros, dont 141,5 millions de crédits régionalisés à destination des 12 régions qui cofinancent le dispositif1 et 15,5 millions d’euros pour la Corse, les Outre-Mer, les projets collectifs ou encore les territoires confrontés à des chocs industriels. Ces 12 régions se sont engagées à mobiliser également 141,5 millions d’euros, à parité des montants apportés par l’État.

Ces crédits supplémentaires devraient permettre de bénéficier à plus de 500 nouveaux projets industriels dans les territoires. Ces projets pourraient créer près de 15 000 emplois nouveaux, sachant que chaque emploi industriel génère en moyenne 3 emplois induits.

Exemple de CHLOREX en Guadeloupe, industrie de l’hygiène et de la santé, PME aux Abymes -  Territoire d’industrie Communauté d’agglomération Cap Excellence

Chlorex Industrie fabrique des produits d’hygiène et de nettoyage, en particulier du vinaigre de canne à sucre, dont elle est le seul producteur local, et des solutions hydro-alcooliques. Le projet consiste à acquérir de nouvelles machines industrielles permettant d’augmenter la capacité de production des produits actuels et de développer celle de nouveaux produits.
Le projet permettra de développer les capacités de production, mais aussi de conditionnement et de logistique de l’entreprise. Il renforcera également l’autonomie du territoire guadeloupéen. Enfin, le développement de la production locale, à partir de produits locaux, améliorera grandement le bilan carbone, en comparaison de produits importés.
Le projet permettra d’embaucher au moins 3 personnes et de pérenniser les 23 emplois directs actuels.

> Territoires Industrie-outre-mer - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,85 Mb