#FranceRelance en Guadeloupe

Plan de soutien national aux associations de lutte contre la pauvreté

 
 
Plan de soutien national aux associations de lutte contre la pauvreté

Olivier Véran annonce un soutien exceptionnel de 100  millions d’euros à 33 projets nationaux et 576 projets régionaux, portés par les associations de lutte contre la pauvreté.

Face à une crise épidémique qui pèse lourdement sur les populations les plus précaires, les associations de lutte contre la pauvreté jouent un rôle incontournable pour subvenir aux besoins de millions de foyers en difficulté.

Afin de soutenir l’activité de ces associations et de leur permettre de toujours mieux répondre aux urgences sociales, le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, avait annoncé un plan de soutien exceptionnel de 100 millions d’euros s’inscrivant dans le plan de relance national «France Relance».

En Guadeloupe et dans les îles du Nord 20 projets ont été retenus pour 1.158.301€

- 13 projets en Guadeloupe

- 4 projets à St-Martin

- 1 projet à la Désirade

- 2 projets à Marie-Galante

La liste des associations de lutte contre la pauvreté bénéficiaires de l'appel à projets

Nos priorités régionales sont les suivantes :

- Promouvoir des services innovants favorisant l’accès aux droits au profit des habitants des quartiers populaires;

- Renforcer l’accueil en crèche d’enfants de familles connaissant des difficultés économiques et sociales;

- Lutter contre la fracture numérique et l’illectronisme;

- Consolider les lieux d’accueils et de stockage d’association d’aide alimentaire et/ou proposer un équipement mobile favorisant l’accès aux denrées( bus alimentaires...);

- Lutter contre l’isolement des personnes âgées.

L'appel à projets national

Ce plan de soutien a pris la forme d’un appel à projet ouvert en novembre dernier, qui a réuni plus de 2600 candidatures.
33 projets nationaux et 576 projets régionaux ont été sélectionnés. L’appel à projet avait pour objectif de couvrir un champ large d’actions : l’accès aux biens essentiels dont les biens alimentaires, l’accès aux droits, la lutte contre l’isolement et les actions «d’aller-vers», ou encore le soutien à la parentalité et l’accompagnement scolaire.

Des projets de modernisation, de numérisation et de réorganisation des associations pour améliorer l’efficacité de leur action auprès des plus précaires ont également été pris en compte.
Un soutien exceptionnel à des projets locaux : au-delà des 32 projets nationaux retenus, le ministre a souhaité pouvoir soutenir l’action des associations au plus près des territoires. Les deux tiers des financements étaient donc consacrés à des projets d’envergure régionale ou infra-régionale.

10% de cette enveloppe était fléchée vers les départements et régions d’outre-mer pour tenir compte des spécificités sociales de ces territoires. Les commissaires régionaux chargés de la lutte contre la pauvreté ont été chargés de piloter ces appels à projet et ont présidé un comité de sélection des projets solidaires dans leur région. Au total, ce sont 576 projets régionaux lauréats soutenus dans toutes les régions, pour un montant total provisoire de 53,4 millions d’euros.

Les premières conventions de subventions seront signées dès ce mois. «Mon exigence permanente, c’est qu’à cette crise épidémique ne s’ajoutent pas des drames humains. Or nous le savons, le quotidien de nos concitoyens les plus précaires a été durement touché par l’épidémie, et je tiens à saluer l’engagement des associations qui ont tendu la main depuis le premier jour à ces populations fragiles. Leur action jour après jour est déterminante. Cet appel à projet vient les soutenir dans leur combat. Par la diversité des projets sélectionnés, par le choix de soutenir des initiatives nationales comme locales, nous sommes fidèles aux valeurs de solidarités qui nous animent». Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé

> Associations pauvreté - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,10 Mb