#FranceRelance en Guadeloupe

France Relance : le SEGUR de la santé

 
 
France Relance : le SEGUR de la santé

154 M€ pour la Guadeloupe et les îles du nord pour le volet sanitaire, qui viennent s’ajouter aux financements déjà acquis pour le nouveau CHU (580 M€) et le pôle parents-enfants (PPE – 25 M€)

Un financement historique

Le 9 mars 2021, Jean Castex, Premier ministre, et Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, ont présenté et détaillé le plan d’investissement du Ségur de la santé qui consacre 19 milliards d’euros à l’amélioration et à la modernisation de notre système de santé.
Ce financement historique sera consacré pour les dix prochaines années à la fois au domaine sanitaire mais aussi médico-social. Il a pour vocation : l’allègement des dettes financières des établissements, les investissements structurels nécessaires et le financement d’équipements pour améliorer le quotidien et favoriser la proximité.
La Guadeloupe et les îles du nord vont bénéficier pour le domaine sanitaire de 154M€. Cette somme est répartie ainsi : 46M€ pour les reprises de dettes d’emprunt des établissements de santé, 98M€ pour les projets d’investissement structurel et 10M€ pour  l’investissement courant consacré à l’achat ou au remplacement de matériel et à la réalisation de petits travaux afin d’améliorer les conditions de travail dans les établissements de santé. A cela viendra s’ajouter une dotation financière en cours de définition dans le domaine médico-social.

Une stratégie territoriale

Une nouvelle méthode pour décider des projets d’investissements sera mise en place afin de présenter une stratégie territoriale d’utilisation de ces crédits d’ici octobre 2021.
Cette méthode sera d’abord marquée par une déconcentration confiant tous les leviers d’action et toutes les enveloppes aux Agences régionales de santé, preuve de la confiance donnée aux acteurs des territoires. Ces
projets devront relever de l’aménagement du territoire santé en prenant en compte l’ensemble des problématiques de soins du territoire (Hôpitaux, soins de ville et médico-social).
Un dispositif d’évaluation et de pilotage des projets, dont l’organisation sera adaptée en fonction des territoires, sera mis en place au niveau régional associant les préfets, les élus, les acteurs de santé et les
représentants des usagers afin de garantir la pertinence des projets.
Ces financements visent également à améliorer rapidement et significativement les conditions de travail des soignants. Il s’ajoute aux revalorisations sans précédent mises en œuvre dès la fin de l’année 2020, et qui ont conduit à la revalorisation de la rémunération des professionnels des établissements de santé et des Ehpad.

L’Agence de santé de Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélémy se félicite de l’obtention de ces crédits supplémentaires pour le champ sanitaire et de ceux à venir dans le champ médico-social.
Ils vont permettre de conduire de nombreux projets identifiés avec les acteurs de santé sur l’ensemble du territoire. Au-delà du CHU, dont la reconstruction est déjà couverte à 100% par l’Etat à hauteur de 580M€ ainsi que le pôle parents-enfants à hauteur de 25M€ et qui bénéficie de très importantes aides en trésorerie, c’est l’ensemble de notre système de santé qui va pouvoir être modernisé et consolidé face, par exemple, à nos risques spécifiques tels que les séismes. Des projets de proximité vont pouvoir voir le jour et favoriser ainsi des parcours de santé gradués et des prises en charge médico-sociales bien adaptées aux besoins des personnes âgées et handicapées.

Le Ségur de la santé, le plan de relance et les crédits européens sont d’extraordinaires opportunités pour nos territoires et la réponse aux besoins de nos populations de Guadeloupe et des îles du nord.