Christophe Bechu et Philippe Vigier annoncent le second volet de la campagne 2023 de prévention sur les pluies intenses et les inondations en Outre-Mer aux Antilles

Mis à jour le 23/10/2023

Le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires, Christophe Béchu, et le ministre délégué chargé des Outre-mer, Philippe Vigier annoncent que la deuxième vague de la campagne d’information et de sensibilisation sur les pluies intenses et les inondations dans les territoires d’outre-mer est sur le point de débuter aux Antilles. Dernièrement, la Guadeloupe et la Martinique ont fait face à des alertes météorologiques rouge et orange lors de la tempête Philippe. Dans ce contexte de survenue de catastrophes naturelles violentes, la campagne de prévention prend une importance capitale pour sensibiliser et protéger la population face aux risques d’inondation.

Cette initiative vise à sensibiliser la population aux risques naturels et à promouvoir la résilience individuelle dans un contexte où les pluies intenses et les inondations peuvent être dévastatrices.

Le 20 avril dernier, le Gouvernement a lancé la première édition de la campagne de prévention sur les pluies intenses et les inondations outre-mer. A compter du 20 octobre débute le deuxième volet de la campagne aux Antilles :

  • en Martinique : du 20 octobre au 20 novembre 2023 ;
  • en Guadeloupe, Saint-Martin et Saint-Barthélemy : du 3 décembre 2023 au 3 janvier 2024.

L'objectif principal de cette communication est de diffuser les comportements à adopter pour se prémunir contre les inondations et d'acculturer les populations locales aux risques spécifiques aux territoires d'outre-mer.

La saison cyclonique occasionne des épisodes de fortes pluies, qui peuvent générer des montées d’eaux soudaines et localisées, particulièrement dangereuses. Pour autant- il est important de rappeler que nous pouvons nous en protéger en adoptant les bons comportements.

La campagne vise donc à informer largement sur les risques encourus, afin d’éviter des réactions contre-intuitives comme par exemple :

  • aller chercher ses enfants à l’école, alors qu’ils y sont en sécurité ;
  • utiliser son véhicule (y compris de type 4X4), qui pourrait être emporté, notamment lors de passages de gués ou de radiers en cas de montée soudaine des cours d’eau ;
  • aller sauver ses animaux, au détriment de sa propre sécurité.

Le meilleur moyen d'éviter le danger, c'est de l'anticiper ; il est donc indispensable que chacun s'approprie les bons réflexes en cas de pluies intenses. La campagne promeut ainsi des messages simples en cas de pluies intenses et d’inondations soudaines :

  • Vos enfants sont en sécurité à l’école, attendez la consigne des autorités avant d’aller les chercher.
  • Mettez-vous en sécurité, montez à l’étage ou réfugiez-vous dans un abri sûr.
  • Limitez vos déplacements, que ce soit à pied ou en voiture. Éloignez-vous des cours d’eau.
  • Tenez-vous informés et suivez les consignes des autorités locales.

Zoom sur un réflexe souvent mal compris : Vos enfants sont en sécurité à l’école, attendez la consigne des autorités avant d’aller les chercher : l’école est un lieu sûr en cas d'inondation. Évitez de prendre des risques inutiles en allant les chercher vous-mêmes.

Les directeurs d'école, les chefs d'établissements et les équipes pédagogiques sont préparés et formés par le ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche à la prise en charge des élèves en cas d'événement majeur. Les familles doivent avoir le bon réflexe en cas d'événement majeur de ne pas aller pas chercher leurs enfants pour ne pas les exposer, ni s’exposer elles-mêmes à toutes sortes de risques, ce tant que les autorités n’ont pas indiqué que c’était possible en toute sécurité.

Par ailleurs, un plan de mise en sûreté des élèves a été prévu dans les écoles et les établissements. (Source : Guide d'élaboration du PPMS du ministère de l’Éducation nationale et de la jeunesse) Cette campagne s’inscrit dans l’action engagée par le Gouvernement visant à renforcer la culture du risque de chaque citoyen, tant sur le territoire hexagonal que dans les territoires d’outre-mer, action dont le point d’orgue est marqué par la journée « Tous résilients face aux risques » qui se tient tous les ans le 13 octobre avec des manifestations organisées sur tout le territoire

« Nous comptons sur la coopération de la communauté pour diffuser ces informations aux Antilles. Ensemble, nous pouvons renforcer notre résilience en cas d’inondation. Se préparer à l'avance et adopter les bons réflexes peut sauver des vies. » a tenu à préciser Christophe Béchu, le ministre de la Transition écologique et de la Cohésion des Territoires.

« Le 13 octobre dernier, en Martinique lors de la journée nationale de la résilience, j'ai eu l'occasion de constater la remarquable mobilisation et l'engagement des acteurs du territoire face aux risques naturels et technologiques. Comprendre les risques et adopter les bons comportements permet à chacun d'assurer sa propre sécurité et celle des autres. Cet élan sera renforcé grâce à la campagne de prévention sur les fortes pluies et les inondations en outre-mer pour que chaque citoyen ultramarin dispose des bons réflexes ! » déclare Philippe VIGIER, ministre délégué chargé des Outre-mer

Télécharger 23_10_2023_CP_Focus_Antilles_2e_vague_campagne_pluies_Outre_mer PDF - 1,18 Mb - 23/10/2023