COVID-19 La préfecture et l'ARS signalent un cluster en Guadeloupe

 
 
COVID-19 La préfecture et l'ARS signalent un cluster en Guadeloupe

35 nouveaux cas COVID-19 confirmés par tests PCR en 48h en Guadeloupe. La préfecture et l'ARSAgence Régionale de Santé alertent sur une reprise active de la circulation du virus.

Un cluster en Guadeloupe

Le 27 juillet 2020, un cluster de 6 cas a été repéré suite au dépistage positif d’une personne ayant séjourné sur l’île de Saint-Martin entre le 7 et le 12 juillet pour faire la fête avec des amis. Cette situation est extrêmement préoccupante pour notre territoire car ces jeunes ont poursuivi leur tournée festive en Guadeloupe.

Le contact tracing mis en place depuis par l’ARS, l’Assurance Maladie et Santé publique France, a déjà permis d’identifier 77 personnes contacts. Cette liste pourra s’élargir puisque plusieurs personnes positives ont participé à une fête privée d’environ 200 personnes.

Dans le cadre des investigations en cours et de l’appel au dépistage au moindre doute depuis l’apparition de ce cluster, 35 nouveaux cas ont été confirmés par tests PCR en 48h sur notre territoire. Ce qui porte à 244 le nombre de cas cumulés depuis le début de l’épidémie.

Ces nouveaux cas proviennent pour partie du cluster identifié mais aussi d’autres personnes qui se sont rendues à Saint-Martin ou de positivation de personnes ayant voyagé en Martinique, en Guyane ou en Métropole. Ces personnes présentent pour la plupart des symptômes, même faibles.

Les gestes barrières

Plus que jamais, la préfecture et l’ARS renouvellent leurs appels à la vigilance de tous, en particulier des jeunes qui sont les principaux transmetteurs. Au-delà d’être transmetteurs potentiels pour des personnes fragiles de leur entourage, il est rappelé que des adolescents, jeunes adultes sont aussi décédés dans le monde du COVID-19 et que certains ont des séquelles neurologiques, cardiaques ou rénales. L’épidémie est dangereuse pour tous.

L’ARS rappelle à toutes celles et à tous ceux qui seraient concernés de s'isoler afin de protéger les autres en cas de doute, de se faire dépister au plus vite, et de se faire suivre dans un laboratoire (les tests se font sans prescription médicale). La plateforme RIPOSTE continuera de joindre également les cas positifs et les cas contacts pour un suivi attentif.

Le risque de voir repartir l’épidémie en Guadeloupe est réel si les mesures de distanciation physique et le port du masque dans les espaces rassemblant du public (centre commercial, supermarché, etc.) sont négligés. Après s’être battus pour sécuriser l’arrivée des voyageurs, battons-nous pour la protection interne de notre territoire.

Pour mémoire, le port du masque est obligatoire dans les transports en commun, les taxis, les VTC, les avions, les navires à passagers, les musées, les lieux de culte, les bibliothèques, les salles de concert, de spectacle et de cinéma.

 Le respect strict des protocoles sanitaires dans l’exercice professionnel et dans tous les établissements recevant du public est obligatoire.  Il est recommandé d’éviter les rassemblements, les heures de forte fréquentation des commerces et tous les lieux rendant difficile l’application stricte des gestes barrière.

 Pour rappel, les gestes barrière sont :
  • se laver les mains régulièrement,
  • tousser et éternuer dans son coude, utiliser un mouchoir unique et le jeter,
  • saluer sans serrer la main et arrêter les embrassades,
  • conserver une distance d’un mètre entre les personnes,
  • porter un masque dans les lieux publics en complément des gestes barrières.

 Ces gestes ne doivent pas être banalisés. Ces gestes du quotidien et le port du masque permettent de lutter efficacement contre la propagation du coronavirus sur le territoire.

 L’ensemble de la chaîne sanitaire appelle au bon sens sur l’ensemble du territoire de l’archipel et des îles du nord. Un net relâchement est constaté sur les plages, au bord des rivières et dans les fêtes privées.