25 novembre : La lutte contre les violences faites aux femmes, une journée et des actions

 
 
25 novembre : La lutte contre les violences faites aux femmes, une journée et des actions

La Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes est relayée en Guadeloupe par des actions de sensibilisation autour de la date anniversaire du 25 novembre. Programme et infos utiles.

Si la Journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes est officiellement célébrée le 25 novembre, elle est relayée, en Guadeloupe, par différentes actions de sensibilisation mises en œuvre par les pouvoirs publics ainsi que des associations de femmes et de familles, sous l’égide de la délégation régionale aux Droits des Femmes et à l’Égalité.

> Le programme 2017 des actions autour de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,07 Mb

Les violences faites aux femmes sont massives, largement répandues au sein de notre société. Elles n’épargnent aucun milieu, aucun territoire, aucune génération. Partout, elles perpétuent les inégalités et la domination. 

Un plan interministériel dédié

Le gouvernement met en place des « Plans de mobilisation et de lutte contre toutes les violences faites aux femmes » (ou « Plans violences »).

Le 5ème plan interministériel pour la période 2017-2019 a été lancé en novembre 2016. Il met l’accent sur :

  •     Sécuriser et renforcer les dispositifs qui ont fait leurs preuves pour améliorer le parcours des femmes victimes de violences et assurer l’accès à leurs droits (pour faciliter la révélation des violences, mettre les victimes à l’abri, renforcer les lieux d’écoute de proximité, permettre la reconnaissance des violences, condamner les auteur.e.s de violences, accompagner les victimes)
  •     Renforcer l’action publique là où les besoins sont les plus importants (enfants victimes ou témoins de violences conjugales, jeunes femmes exposées aux violences, femmes vivant en milieu rural)
  •     Déraciner les violences par la lutte contre le sexisme, qui banalise la culture des violences et du viol

> 5ème plan de lutte contre toutes les violences faites aux femmes - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 1,37 Mb

Le numéro national anonyme et gratuit d’écoute pour les femmes victimes de violences, le 3919, est accessible et gratuit 7 jours sur 7, de 5h à 17h (heure de la Guadeloupe du lundi au vendredi de et de 5h à 13h (heure de la Guadeloupe) les week-ends et jours fériés

Le site web  www.stop-violences-femmes.gouv.fr  peut être consulté à tout moment.

En Guadeloupe

Sur le terrain, associations et pouvoirs publics (justice, police et gendarmerie…) sont mobilisés. Un guide Info-femmes spécifique à l’archipel a été conçu par la commission « violences faites aux femmes », dans le cadre du Conseil départemental de la prévention de la délinquance.

> Le guide Info-Femmes de la Guadeloupe - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,33 Mb

> Pour une information et un accueil de proximité, les femmes peuvent joindre le 0 800 39 19 19 les lundi, mardi et jeudi , de 8h à 16h30, le mercredi de 8h à 15h et le vendredi de 8h à 12h. Cet accueil téléphonique est géré par l'association Initiative Eco.

> Le Centre d'information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) assure également une permanence téléphonique, du lundi au vendredi, de 8h à 16h au 05 90 82 52 92.

> Il y a également le 115 qui propose un hébergement d'urgence et fonctionne sur tout le département 24h sur 24 et 7 jours sur 7.

Les chiffres 2016 en Guadeloupe

Selon les services de police et de gendarmerie, 1327 femmes ont été victimes de violences physiques ; 607 femmes de violences psychologiques. 70 femmes majeurs ont été victimes de viols ; 64 viols ont été perpétrés sur des mineures. Un homicide a été commis et il y a eu 6 tentatives d’homicide à l’encontre des femmes.