Réunion de la Conférence Régionale de l'Eau

Cette réunion, à laquelle était invités les EPCIÉtablissement public de coopération intercommunale, les autorités organisatrices de l'eau, en présence des membres de la CREConférence Régionale de l'Eau, consistait à présenter le format d'un canevas de contrat de progrès resserré dans le temps, appelé contrat de transition.
Le 1er février 2018, en Conférence Territoriale de l’Action Publique (CTAP), les collectivités prenaient l’engagement de poursuivre les réflexions sur la gouvernance de l’eau en Guadeloupe. Le 27 décembre 2018, la Conférence des Présidents d’EPCIÉtablissement public de coopération intercommunale concrétisait cet engagement en proposant un processus de concertation visant un aboutissement d’ici la fin du premier semestre 2019. Par ailleurs, l’évolution de la gouvernance constitue aussi l’une des principales recommandations de l’audit interministériel sur l’eau potable en Guadeloupe paru en juillet 2018 et du diagnostic transversal de l’eau et de l’assainissement en Guadeloupe, paru en janvier 2018.
La CREConférence Régionale de l'Eau, prenant acte de ces nouveaux éléments de contexte, invite les collectivités bénéficiaires du plan eau DOMDépartement d'outre-mer, à s’inscrire dans un Contrat de Progrès resserré, à la temporalité compatible avec la fin des travaux prévus au plan d’actions prioritaires acté en CTAP du 1er février 2018, et avec la mise en œuvre d’une nouvelle gouvernance capable d’assurer le portage des investissements conséquents restant à couvrir à l’issue du plan d’actions.

  • Le compte-rendu de la réunion : ici
  • Le canevas - contrat de transition du service public de l'eau potable et de l'assainissement : ici