Sécheresse : le préfet reconduit l’arrêté de restrictions provisoires de l’usage de l’eau en avril

 
 
Sécheresse : le préfet reconduit l’arrêté de restrictions provisoires de l’usage de l’eau en avril

En l’absence de précipitations significatives depuis le début du mois de février, une baisse importante des débits des cours d’eau a été constatée. Le préfet a reconduit l'arrêté de restrictions provisoires de certains usages de l’eau pour une durée de 31 jours à compter du 1er avril.

Cette baisse a conduit au franchissement du seuil d’alerte sur la station hydrométrique de « Maison de la Forêt », sur la Rivière Bras-David à Petit-Bourg et la station de Vieux-habitants est en vigilance.

L’atteinte de ce seuil d’alerte signifie que la ressource n’est plus en capacité de satisfaire à la fois les usages et le bon fonctionnement du milieu aquatique, l’application de mesures de restrictions demeure donc nécessaire afin de garantir un minimum d’eau au plus grand nombre de personnes.

C’est pourquoi le préfet a pris un nouvel arrêté de restrictions provisoires de certains usages de l’eau en date du 1er avril 2019, pour une durée de 31 jours. Cet arrêté est consultable sur les sites internet de la préfecture et de la DEALDirection de l'environnement de l'aménagement et du logement.

> Pour les usages domestiques et socioprofessionnels, l’arrêté concerne l’ensemble du territoire de la Guadeloupe. Il limite notamment l’arrosage des potagers et des espaces verts publics ou privés, le lavage des véhicules et bateaux, la mise à niveau des piscines, etc.

> Pour les besoins agricoles et industriels, les prélèvements d’eau sont restreints sur le nord de la Côte au vent, la Grande-Terre et la Désirade.

vigilance sécheresse

L’eau n’étant pas une ressource inépuisable, il est demandé à toutes et à tous d’agir avec civisme et solidarité, afin que l’effort de chacun puisse bénéficier à toute la collectivité.

> Arrêté préfectoral sécheresse du 1er avril 2019 - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 0,35 Mb