Finances publiques

Les chiffres-clés de l’État en Guadeloupe

 
 
Les chiffres-clés de l’État en Guadeloupe

En 2017, les dépenses de l’État en Guadeloupe ont augmenté de +5 %. Comment ces dépenses sont-elles réparties ? Quelles sont les priorités du Gouvernement pour notre territoire ? Les réponses en chiffres et en euros.

2,6 milliards d’euros, c’est la somme des dépenses de l’État en Guadeloupe en 2017 (2,4 Mds€ en Martinique et 1,4 Mds€ en Guyane). Entre 2016 et 2017, ces dépenses sont en hausse de près de +5%, soit +122 M€ de plus accordés à la Guadeloupe.

l’État a ainsi dépensé en Guadeloupe 6 650 € par habitant, en 2017. A titre de comparaison, les dépenses de l’État se montent à 6 545 euros/hab. en Martinique et 5 097 euros/hab. en Guyane.

 Ces 2,6 milliards d’euros, qui représente 0,5 % du budget de l’État traduisent les priorités du gouvernement :

  > développer l'emploi et l'investissement,

  > offrir une véritable égalité des chances,

  > garantir la sécurité des citoyens,

  > améliorer les conditions de vie et favoriser le développement durable en partenariat avec les collectivités locales.

 

Les dépenses de l’État en Guadeloupe par mission

La principale politique publique ou mission est l'enseignement scolaire, avec 746 M€ investis en 2017. Viennent ensuite les missions :

> Sécurités (police, gendarmerie, sécurité routière, sécurité civile) : 112 M€,

> Justice (justice judiciaire, administration pénitentiaire, protection judiciaire de la jeunesse, accès au droit et à la justice) : 83 M€,

> Gestion des finances publiques et des ressources humaines (gestion fiscale et financière de l'Etat et du secteur public local, politiques économiques et financières, entretien des bâtiments de l'Etat)  : 81 M€,

 > Outre-Mer (emploi Outre-Mer et conditions de vie Outre-Mer) : 78 M€.

 Le budget de l'enseignement scolaire s'inscrit en hausse de +3,9% en 2017, dans le cadre des priorités des deux Gouvernements successifs (réforme des programmes scolaires, déploiement d'un plan numérique).

Il en va de même des missions relatives aux sécurités (+23,9%) et à la Justice (+10,8%), dans le cadre du renforcement de la lutte contre le terrorisme, notamment.

Les crédits spécifiquement dédiés à l'Outre-Mer sont aussi en augmentation pour la région Guadeloupe, de +5% en 2017, à 77,8 M€. A titre de comparaison, ces crédits sont de 55,2 M€ en Martinique et de 137 M€ en Guyane.

 

Les dépenses de l’État en Guadeloupe par mission
 

Les effectifs de l’État en Guadeloupe

Les effectifs de l’État en Guadeloupe sont stables en 2017, à 12.765 équivalents temps plein (ETP). A titre de comparaison, les agents de l’État sont 11.305 en Martinique et 9.954 en Guyane.

 L'enseignement scolaire représente, à lui seul, 69% des effectifs de l’État en Guadeloupe.

 En 2017, les effectifs de sécurité ont augmenté de +5,1% et ceux de la Justice de +2,2%.

 En Guadeloupe, L’État compte 1 agent public pour 31 habitants. (1 pour 33 habitants en Martinique et 1 pour 28 en Guyane).

La masse salariale de L’État en Guadeloupe représente 1% des crédits de personnel du budget de L’État.

 

Les effectifs de l’État en Guadeloupe
 

Les concours financiers de l’État aux collectivités locales

Enfin, les concours financiers de l’État en Guadeloupe s'affichent en hausse de près de +2% en 2017, à 583 M€ grâce, notamment, au fonds de soutien à l'investissement public local, doté d'1 milliard d'euros au plan national pour accompagner les projets des collectivités.

 Les concours financiers de l’État aux collectivités locales de Guadeloupe représentent 1% des dépenses de l'Etat en ce domaine au niveau national.

 

Collectivités

Les dépenses de l’État en Guadeloupe par nature

 

Les dépenses de l’État en Guadeloupe par nature

 

La synthèse des chiffres clés de l’État en Guadeloupe dans le dossier de presse